L’heure est à l’indignation

« Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à transmettre l’héritage de la Résistance.

Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations, institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences.

Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous.

Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944. »

A partir d’extraits du livre « Indignez-vous » de Stéphane HESSEL

0 commentaire à “L’heure est à l’indignation”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



prgcambresis |
Mouvement des Jeunes pour l... |
Autrement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Philippe Aalberg
| Chaire de recherche en étud...
| Séjour solidaire entre géné...